Adaptation des logements au vieillissement et au handicap

Certains travaux d’adaptation du logement au handicap peuvent faire l’objet d’aides financières ou de subventions de l’État, de la Région, de la Ville, du 1%, et dans certains cas d’associations. En voici une liste non exhaustive :
• Élargissement de la porte d’entrée, des portes intérieures du logement, des portes d’accès aux balcons, terrasses, loggias et jardins,
• Construction d’une rampe,
• Suppression ou modification de murs, cloisons et placards,
• Modification de l’aménagement des pièces d’eau : évier, lavabo, baignoire, douche, WC, placards, etc.
• Amélioration des revêtements de sols,
• Installation de mains courantes, barres d’appui, poignées de rappel de portes, protection de murs et portes,
• Modification de la robinetterie, des divers systèmes de fermeture, d’ouverture ou des systèmes de commande des installations électriques, d’eau, de gaz et de chauffage,
• Modification des volets et fenêtres,
• Alerte à distance, équipement et branchement.

Plus d'informations dans notre fiche pratique Adaptation des logements.