Echanger/Habiter

ECHANGER / HABITER

Pour répondre aux attentes de mobilité résidentielle de leurs locataires, les acteurs franciliens du logement social se mobilisent et vous proposent une solution innovante : la plateforme Échanger Habiter.


Elogie-Siemp est partenaire de ce dispositif depuis sa création.

Cette bourse d’échange de logements sociaux vous ouvre la possibilité d'accéder directement à des offres de logement. En vous inscrivant sur le site, vous devenez acteur de votre parcours résidentiel. Renseignez vos critères de recherche et la plateforme sélectionnera les annonces de locataires avec lesquels l’échange est envisageable.


Quelques informations importantes...

Votre logement sera proposé à son loyer à la relocation, loyer que nous avons pré renseigné dans la base. Celui-ci peut être supérieur à votre loyer ou inférieur. Cela dépend de votre ancienneté dans le logement et du statut actuel de celui-ci. Par exemple, si vous êtes un ancien locataire que votre appartement a fait l’objet d’un conventionnement pour devenir un logement social, il est possible que le loyer proposé soit plus faible que celui que vous payez actuellement.

Les logements sont à prendre dans leur état. Dans le cadre de ce dispositif, nous ne réalisons pas de travaux dans les logements échangés. Soyez vigilants lors des visites, le logement choisi sera à prendre en l’état. Pour votre sécurité, nous réaliserons cependant les diagnostics réglementaires (Electricité, gaz, amiante et plomb).

Un échange de logement reste une attribution au sens règlementaire.
Chaque demandeur devra être en capacité de payer le loyer du logement convoité (Cf. Règlement intérieur de notre commission d’attribution sur https://elogie-siemp.paris/recherchez-local-parking/) et respecter les plafonds de ressources en vigueur sur ce logement (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F869)

Certains logements sont exclus du dispositif. Il s’agit pour l’essentiel des résidences sur lesquels des travaux de réhabilitation importants sont prévus dans les 12 à 24 mois.

Par ailleurs, certains réservataires n’ont pas souhaité adhérer à ce dispositif. Il s’agit par exemple de l’APHP, la Préfecture de Police, l’ALPAF, le Musée du Louvre, etc.

A noter enfin, que les locataires suivis au contentieux ou engendrant des troubles dans leur immeuble, ne peuvent pas prétendre à ce dispositif.

Pour la suite, rendez-vous sur https://www.echangerhabiter.fr/


A vous de jouer !