08/07/2020 - IMPORTANT - Informations relatives à la sécurité de vos opérations

En cette période estivale propice aux tentatives de virements frauduleux, nous souhaitons vous sensibiliser aux principales typologies de fraudes ainsi qu’aux bonnes pratiques à adopter afin de mieux les éviter

1. Fraude au président ou au dirigeant : consiste pour des escrocs à convaincre le collaborateur d’une entreprise d’effectuer en urgence un virement à un tiers pour obéir à un prétendu ordre du dirigeant. Il convient d’être vigilant sur le caractère urgent et confidentiel des demandes émanant de tiers, sur l’usage de la flatterie, de l’autorité, de l’intimidation, sur le caractère inhabituel du montant ou du pays de destination des fonds ou encore sur l’utilisation abondante de détails concernant l’entreprise pour rassurer l’interlocuteur.


2. Fraude aux modifications des coordonnées bancaires : consiste à obtenir le changement des coordonnées bancaires pour divers prétextes. Il convient d’être vigilent sur la transmission d’informations précises telles qu’une vraie facture en cours dont l’IBAN aura été modifié, le changement soudain des coordonnées bancaires d’un fournisseur, le pays inhabituel de l’IBAN qui peut être incohérent par rapport à l’emplacement de la société usurpée,…


3. Fraude au faux technicien : c
onsiste, pour le faux technicien, à une prise en main direct sur l’ordinateur de la société ou à un guidage à distance de l’interlocuteur. Il convient d’être vigilant sur la réception d’un appel de techniciens ou de SAV (bancaire ou autre) non sollicité, sur la prise du poste à distance en acceptant de cliquer sur un lien et à toutes les prises de contacts en amont permettant d’appréhender le fonctionnement de l’entreprise.


4. Phishing (ou hameçonnage) :
consiste à obtenir des informations personnelles et notamment les coordonnées bancaires. Il convient d’être vigilant sur le contenu des messages reçus et sur leur forme (orthographe, adresse mail expéditeur…). Le mode opératoire le plus courant consiste en l’envoi d’un courriel « officiel » invitant le destinataire à renseigner ses coordonnées bancaires en cliquant sur un lien hypertexte.


5. Troyens, malwares ou ransomwares : il s’agit de logiciels informatiques malveillants. Il est nécessaire d’avoir un système d’exploitation et un antivirus à jour pour bénéficier d’une meilleure protection. Il convient de faire preuve de vigilance vis-à-vis de la cinématique de votre outil internet (qui ne doit pas changer), des messages d’erreur ou d’alerte de votre anti-virus, lors de connexion à l’outil de banque à distance anormalement longue ou encore en cas d’apparition de messages d’attente dans une langue étrangère.